Gaston Bessette, Photographie

La passion de la photo-Photographs as a passion


4 commentaires

Spiral staircase in Barcelona-Escalier en colimaçon à Barcelone

Today, a piece of architecture that every photographers had, once in their life, pictured. We all like the look of a spiral staircase because it seems to unwind to the infinite. This one comes from an hotel that I cannot recall the name, if someone knows please tell me, but we slept there for three nights some years ago.

Aujourd’hui, un peu d’architecture que tous les photographes, une fois dans leur vie, ont photographié. Nous aimons, tous,  les escaliers en colimaçon parce qu’ elles semblent se dérouler jusqu’à l’infini. Celle-ci vient d’un hôtel dont je ne me souviens pas le nom, si vous savez prière de me le dire, nous y avons séjournés trois jours il y a quelques années.


2 commentaires

Cliff of Ronda in Andalusia, Spain-Corniche de Ronda en Andalousie, Espagne

Ronda is one of the oldest centers of Andalusia bullfighting, which is considered the spiritual capital yet our days . In this town was born the so-called modern bullfighting. August 15, 1752, for the first time, the matador Francisco Romero, at the end of a race, requesting authorization to kill himself the bull. Francisco Romero is generally regarded as the « inventor » of modern bullfighting. The arena itself, built in 1784, has remained as it was, with the exception of steps that were built of wood and were rebuilt in 1962. The first bullfight of the modern style of Francisco Romero is given May 19, 1785 with Pedro Romero (Ronda) and Pepe Hillo (Seville)

Ronda est un des plus anciens centres de tauromachie d’Andalousie, dont elle est considérée comme la capitale spirituelle encore de nos jours. C’est dans cette ville qu’est née ce que l’on appelle la corrida moderne. Le 15 août 1752, pour la première fois, le torero Francesco Romero,  à la fin d’une course, demande l’autorisation de tuer lui-même le taureau . Francisco Romero est généralement considéré comme « l’inventeur » de la corrida moderne. L’arène proprement dite, édifiée en 1784, est restée telle qu’elle était, à l’exception des gradins qui étaient construits en bois et qui ont été reconstruits en dur en 1962. La première corrida issue du style moderne de Francesco Romero y a été donnée le 19 mai 1785 avec Pedro Romero (de Ronda) et Pepe Hillo (de Séville).


2 commentaires

Casa Batllo, Barcelona-Casa Batllo, Barcelone

 A renowned building located in the heart of Barcelona and is one of Antoni Gaudí’s masterpieces. The local name for the building is Casa del ossos (House of Bones). It seems that the goal of the designer was to avoid straight lines completely. Much of the facade is decorated with a mosaic made of broken ceramic tiles (trencadis) that starts in shades of golden orange moving into greenish blues.

Une bâtisse des plus renommée située au coeur de Barcelone et un chef-d’oeuvre de Antoni Gaudi. Le nom barcelonais de ce bâtiment est la Casa del ossos (Maison des os). On dirait que le maître s’est efforcé d’oublier les lignes droites totalement. Une grande partie de la façade est décorée de céramique polychrome et de trencadis qui débutent dans des teintes ors-orangées jusqu’à celles bleues-vertes.